jeudi24 janvier 201919 h 15
jeudi24 janvier 201920 h 30

Maison internationale des arts de la marionnette
30, avenue Saint-Just
Montréal (Québec) H2V 1X8

Voir la carte

Collectif AÏE AÏE AÏE (France)
www.aieaieaie.fr

Spectacle pour tous, à partir de 12 ans

Tarif unique: 20$  

Fermeture de la billetterie en ligne le 24 janvier à 16 h

Achetez les billets en ligne

Présenté par Casteliers en collaboration avec le Mois Multi Festival international d’arts multidisciplinaires et électroniques dans le cadre du dévoilement de la programmation de la 14e édition du Festival de Casteliers  

 

Spectacle sans paroles

Avec Ersatz, Julien Mellano propose une projection librement fantasmée de l’homme de demain. Vision d’un monstre possible, résultat saugrenu issu de l’alchimie de l’homme et de la machine, ce spécimen solitaire peut apparaître comme le vestige d’un futur désenchanté, subissant les conséquences d’une révolution technologique qui ne serait pas tout à fait retombé sur ses pieds…

Dans cette pièce sans paroles, Julien Mellano chahute la narration au profit d’un face à face de l’homme et de l’objet. Entre performance amusante et farce dérangeante, il invite les spectateurs dans un jeu de pistes drôle et mystérieux où les symboles s’articulent pour former un tableau allégorique qui rappelle étrangement les vanités du XVIIe siècle.

Tout comme un poème ou une grenouille, Ersatz ne se dissèque pas, car les éléments isolés ne diront rien de ce qui y est intriqué. Ici, l’absurde et le miracle se toisent et se tissent dans un trou noir pour rejoindre le point de fuite de notre humanité, qu’elle soit réelle, virtuelle ou augmentée. Loin d’un discours bien ordonné sur l’avenir, Ersatz chemine sans commentaires dans un monde trouble tapi au plus profond de nous-mêmes et qui va jusqu’à nos racines les plus enfouies. Entre Jacques Tati et Black Mirror sous l’aile protectrice de Turing, Ersatz est l’éclat glacé du futur déjà présent.

DURÉE : 30 minutes

TECHNIQUE : théâtre d’objets

PHOTOS

Photo : Laurent Guizard

DESCRIPTION DE LA COMPAGNIE

Metteur en scène et interprète, Julien Mellano conçoit des spectacles qui font la part belle aux détournements et au brouillage des pistes. Ses expérimentations autour de la manipulation des objets et des sons, son goût pour l’interprétation de personnages, et le soin qu’il accorde à la fabrication des images donnent lieu à des formes théâtrales transversales, marquées par le sens du détail, du bizarre, du monstre. C’est avec le petit solo sur table Mon Œil que Julien Mellano commence à mettre en scène ses propres projets dès 2002. Suivront Hippotheatron, d’après le film Freaks de Todd Browning, puis une version seul sur scène du Gargantua de Rabelais. Parallèlement, il travaille avec Denis Athimon (Bob Théâtre) pour l’adaptation, la mise en scène et l’interprétation de Nosferatu, Démiurge et Bartleby. Il écrit à quatre mains avec Charlotte Blin Beastie Queen et Ma Biche et mon Lapin. Il est aussi régulièrement sollicité en tant que scénographe et regard extérieur pour des projets de danse, de conte, de théâtre et de musique.

Initié autour des projets de Julien Mellano, AÏE AÏE AÏE réunit un collectif d’artistes à partir de 2007 et devient le terrain de nombreuses rencontres en France et à l’international.

CRÉDITS

Conception, mise en scène et interprétation : Julien Mellano
Œil extérieur : Étienne Manceau
Éclairage et régie : Sébastien Thomas
Musique : Olivier Mellano, Mauricio Kagel
Production : Collectif AÏE AÏE AÏE
Coproduction : Festival 11, Biennale de la marionnette et des formes manipulées et Scène nationale du Sud-Aquitain

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication DRAC Bretagne, du Conseil Général de Bretagne, du Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine de Rennes Métropole et de la Ville de Rennes

Résidences de création : Au bout du Plongeoir – Site d’expérimentation artistique de Tizé; Le Volume, Centre culturel de Vern-sur-Seiche; Le Pôle Sud – Centre culturel de Chartres de Bretagne; Le Théâtre de Laval, scène conventionnée; Le Théâtre La Paillette à Rennes; et Le Théâtre Quintaou à Anglet.

 

Casteliers remercie le Consulat général de France à Québec pour son soutien.