Caroline Bernier-Dionne et Veronica Barron, lauréates de la résidence croisée Montréal-Nouvelle-Angleterre

Montréal, le 11 janvier 2019 ─   Casteliers, le Conseil des arts de Montréal et Puppet Showplace Theater sont heureux d’annoncer les lauréates de la résidence croisée de recherche et de création entre Montréal et la Nouvelle-Angleterre, les marionnettistes Caroline Bernier-Dionne et Veronica Barron. Toutes deux profiteront de l’expérience pour travailler sur leurs projets respectifs et enrichir leur démarche artistique grâce aux échanges avec leur communauté d’accueil.

Initiée en 2017 par le Conseil des arts de Montréal et Casteliers, la résidence croisée pour marionnettiste professionnel de l’île de Montréal permettra cette année à Caroline Bernier-Dionne de séjourner aux États-Unis dans la ville de Brookline en banlieue de Boston de la mi-mars à la mi-avril 2019. Elle sera accueillie par le Puppet Showplace Theater, diffuseur spécialisé en théâtre de marionnettes. Casteliers accueillera à son tour, avec la collaboration de l’arrondissement d’Outremont et de la Maison internationale des arts de la marionnette (MIAM), la marionnettiste Veronica Barron du 3 au 31 mars 2019. Cette résidence croisée est rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts de Montréal.

 

Caroline Bernier-Dionne

 

 

 

 

 

 

Artiste multidisciplinaire, Carole Bernier-Dionne est diplômée en théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe et a étudié le patinage artistique. Depuis 2007, elle intègre la marionnette à sa pratique artistique et à son étude du mouvement. Elle a notamment travaillé avec le Théâtre de la Dame de Cœur et le Théâtre de l’Avant-Pays ainsi qu’au cinéma et à la télévision. Plus récemment, elle a participé à la comédie musicale Nut Jobs Live à l’Olympia ce qui lui a permis d’expérimenter la marionnette en tant qu’accompagnatrice du chant lyrique.

Lors de sa résidence en Nouvelle-Angleterre, Caroline mettra la marionnette au service de l’œuvre musicale, perfectionnant sa technique de manipulation des marionnettes à gueule et poursuivant sa réflexion sur le rituel théâtral, la performance en direct et la captation cinématographique. Son projet saura mettre à profit les multiples talents de l’artiste en interprétation, manipulation, écriture et improvisation.

 

Veronica Barron

 

 

 

 

 

 

La démarche et la formation artistique de Veronica Barron marient le théâtre, la danse, la marionnette, l’art clownesque et la chanson. Dans ses créations, elle s’intéresse au corps, à la fois familier et étranger, intime et distant. Les notions de genre et de vulnérabilité font également partie intégrante de son rapport au corps dans le jeu théâtral qu’elle met en scène avec des matériaux simples de la vie quotidienne.

En octobre 2018, Veronica Barron a présenté sa courte forme Be Clean au Micro-Festival de marionnettes inachevées à Trois-Rivières où elle a pu découvrir la liberté de création du milieu des arts de la marionnette au Québec. Cette résidence sera l’occasion de poursuivre les échanges avec les artistes qui ont vu le potentiel de son projet. Avec une approche féministe, elle souhaite ainsi explorer davantage la diversité corporelle féminine, par le biais de la danse, des ombres ainsi que l’utilisation de vêtements comme objets marionnettiques.

Partager :